Maladie professionnelle reconnue pour trois victimes des pesticides

Lundi 21 décembre, le Tribunal de Rennes a reconnu l’origine professionnelle des maladies de deux travailleurs agricoles bretilliens et du décès d’un troisième, ainsi que la faute inexcusable de leurs employeurs. Jean-Claude était technicien semences dans une coopérative et atteint de la maladie de Parkinson, tout comme Edith opératrice dans les serres à tomates. Christophe, lui, était agriculteur dans le nord du département. Cette triple reconnaissance contredit le premier jugement de la Mutuelle Sociale Agricole (MSA).

Lire l’article en intégralité sur ouest-france.fr/bretagne/rennes